Perversion Narcissique

Réponses aux questions sur les pervers narcissiques

Pourquoi, par exemple, est-on attirée par un homme qui "ressemble" à notre père??? Comment "sent-on" cela parce que la ressemblance on s'en rend compte parfois des années après... Ou bien on en arrive à former le même type de couple que ses parents... On a des antennes invisibles ??? Est-ce possible qu'un enfant ait ce type de comportement vis-à-vis de ses parents ou belle-mère ou est-ce une autre forme de perversion ?

L'inconscient... Il est notre antenne invisible. Et oui, il nous joue des tours avec notre complexe d'Oedipe. Consciemment, nous pensons toutes vouloir trouver un homme qui ne correspond qu'à nous seule. Mais au fond, nous recherchons des critères qui se rapprochent de notre "premier grand amour" : notre père (ou figure paternelle) ! Parce qu'il est en fait notre première référence masculine (père ou toute personne ayant investi la fonction paternelle pour l'enfant). Ainsi, certains de nos conjoints sont des copies conformes de nos pères, d'autres ont seulement un trait de personnalité (pas forcément visible au départ)... mais... mais... il y a toujours quelque chose de notre père dans celui qui partage notre vie ! D'où aussi parfois le fait que l'on rejoue le couple de nos parents sur certains aspects (pas tous, heureusement !).
Quant à la perversion narcissique chez des enfants... c'est possible. Mais attention à notre perception qui peut être faussée. La perversion narcissique se met en place assez tôt mais ne se révèle vraiment qu'à l'âge adulte, il me semble. Ces comportements peuvent effectivement s'observer dans l'enfance, sans forcément que ce soit une perversion narcissique naissante. Tout enfant cherche à faire plaisir à ses parents. Cela peut passer par de la séduction et du mensonge parfois... Ce qui est plus préoccupant, c'est le climat incestuel qui règne dans la famille (et qui est une des composantes de la perversion narcissique).


 

Mais, la fuite va-t-elle changer la douleur psychique ? Fuir et être harcelée au téléphone, est-ce la solution ? Fuir en regardant derrière soi, est-ce la solution ?

La fuite ne change pas la douleur psychique. Mais elle limite la casse. En effet, plus on subit l'influence d'un pervers narcissique, plus il détruit la personnalité de sa victime. Il est donc d'autant plus difficile pour cette dernière de se reconstruire... Il suffit de lire les nombreux témoignages de toutes les personnes qui ont vécu avec des pervers narcissiques pour comprendre que la seule solution, c'est la fuite !
Bien sûr, il persiste avec du harcèlement téléphonique (entre autres), mais il existe des moyens pour se protéger (liste rouge, dépôt de plaintes...). Ce n'est pas l'échec de la victime : on ne peut pas construire quoi que ce soit avec un pervers narcissique dans la mesure où il est hermétique à tout sentiment affectif !


 

Comment peut-on "guérir" d'une vie avec un tel être? Comment panser les blessures? Est-ce possible ou non? Il n'y a vraiment que la fuite ??? Est ce qu'on peut penser que c'est "transmissible" ? La psychothérapie peut-elle aider à sortir de ce vécu ? Comment s'en sortir d'une manière positive ? Qui peut aider ? Comment ?

Une fois que l'on a réussi à s'extraire des griffes crochues du pervers narcissique, c'est la période de la reconstruction. L'entourage est essentiel. Encore faut-il qu'il ait compris le problème et qu'il accepte de venir en aide à la victime...
Autre soutien indispensable : une prise en charge thérapeutique. Il faut vider le sac à émotions, prendre conscience de son statut de victime, se libérer de la honte et de la culpabilité, et enfin retrouver une identité et une estime de soi positive ! Ce qui veut dire que ça ne se fait pas du jour au lendemain. C'est un travail long mais qui permet vraiment de pouvoir ensuite vivre SA VIE.
Quant à la "transmissibilité"... je ne connais pas le "gène" du pervers narcissique. Mais il existe des familles qui fonctionnent sur ce principe (notamment des familles incestuelles). Et donc, il y a des répétitions de générations en générations qui sont possibles.


 

Comment devient-on ou pourquoi devient-on un ou une pervers narcissique ? L’éducation qu'on a eu ? Ou les mauvaises expériences de la vie ?
Connaît-on l'origine d'un tel comportement ? Ça se soigne ?

Il s’agit souvent d’une pathologie remontant à l’enfance, souvent soit surprotégée, soit empreinte d'un climat incestuel (pas d'espace d'intimité...). Pour être admiré par le parent, l’enfant a dû développer des stratégies narcissiques : mentir à outrance, donner le change, faire en sorte d’être admiré par son parent... Il ne vit que pour la reconnaissance de son parent (qui peut être très dur, exigeant... voulant faire de son enfant le Premier, le plus fort, le plus beau, le plus intelligent... sans qu'il en ait forcément les capacités ou les possibilités). Les parents projettent sur leur enfant leurs désirs inassouvis, niant la personnalité de leur enfant. Ils ne perçoivent pas leur enfant réel. Ils restent sur leur enfant imaginaire.
En effet, souvent, le pervers narcissique est quelqu'un qui n'a jamais été reconnu dans sa personnalité propre, qui a été victime d’investissements narcissiques importants de la part de ses parents et qui a été obligé de se construire un jeu de personnalités (factices), pour se donner l'illusion d'exister. En fait, pour essayer d'avoir l'amour de ses parents, l'enfant nie ce qu'il est pour essayer de se conformer à ce qu'il pense que ses parents attendent de lui. Ce qui fait que, très tôt, c'est un enfant qui n'est pas spontané. Il devient rapidement calculateur, manipulateur, menteur, mythomane...
Par ailleurs, du fait d’une histoire personnelle (divorce, séparation, conflits familiaux...), ils peuvent avoir été, par exemple, le bras armé d’un de leurs parents. Ces derniers les utilisent contre l'autre avec qui ils sont en guerre. Les pervers n'ont ainsi pas pu se réaliser, s'individualiser, construire leur identité propre.
Ils observent alors avec envie ce que d'autres qu'eux ont pour y parvenir. Et c'est justement ce qu'ils cherchent à détruire chez leurs victimes (qui sont souvent gaies, enjouées, intelligentes, reconnues pour leur personnalité affirmée, jolies voire belles...).


 

Les manipulateurs sont-ils tous forcément pervers? Et comment savoir lorsque l'on s'appuie sur les critères d'Isabelle Nazare-Aga, si notre perception de l'autre n'est pas faussée ?

Tous les manipulateurs ne sont pas forcément des pervers narcissiques. En fait, il y a peu de VRAIS pervers narcissiques. Les premiers, je les appelle des "apprentis pervers narcissiques". Cela dit, ils sont capables de faire beaucoup de dégâts à leur niveau !
Effectivement, notre perception de l'autre est, par essence, subjective. Il faut donc être vigilant sur le "diagnostic" que l'on pose. Mieux vaut échanger avec d'autres personnes qui connaissent très bien le "suspect" afin de confronter ses perceptions. Les critères d'Isabelle NAZARE-AGA sont intéressants et donnent des pistes de réflexion, mais ils ne sont pas suffisants.
En tant que psychologue, je me réfère aux interactions avec les autres, aux relations, mais aussi à l'enfance et au climat familial.
En outre, le pervers narcissique est comme une coquille vide, qui n'a pas d'existence propre. Il cherche à faire illusion pour masquer son vide intérieur. Son destin est une tentative pour éviter la mort (sa mort psychique). C'est aussi quelqu'un qui n'a jamais été reconnu comme un être humain et qui a été obligé de se construire un jeu de miroirs pour se donner l'illusion d'exister. Les pervers narcissiques sont mégalomanes (ce que ne sont pas forcément les manipulateurs). Ils se posent comme juges absolus du bien et du mal, de la vérité. D'où cet air moralisateur qu'ils aiment afficher, moralisateur mais aussi de supériorité suffisante et distante. Même s'ils ne disent rien, l'autre se sent pris en faute...

 

Sylviane Barthe Liberge

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Mylène | Réponse 31.01.2017 10.19

Bonjour,
Je viens de quitter un PN et je recherche un psychiatre spécialisé sur Paris ou région parisienne?
Pouvez vous m'aider?
Merci
Mylène

Mamafi | Réponse 01.12.2016 10.18

Une amie divorce d'un PN. Ils ont des enfants, dont il essaie d'avoir la garde. La fuite est la solution pour elle même ; faut-il y laisser ses enfants ?

Bubulina | Réponse 13.09.2016 23.13

Je crois fortement d être PN. J ai détruis ma relation de couple avec le père de mon fils. Qua je puisse faire pour guérir?

Sylviane Barthe Liberge 29.11.2016 20.27

Bonsoir
La thérapie est le seul moyen d'y voir plus clair et de trouver des solutions aux problèmes.

Teddy | Réponse 14.08.2016 14.01

Bonjour
Je me retrouve dans beaucoup de vos descriptions et cherche un thérapeute connaissant bien les PN sur Lyon.
Merci ...
T

Sylviane Barthe Liberge 29.11.2016 20.27

Je ne connais que des spécialistes sur Paris. Je suis désolée.

Jenny | Réponse 28.06.2016 01.13

ou bien pourquoi ce sont plus souvent les femmes qui en sont victimes?

Jenny | Réponse 28.06.2016 01.12

Bonsoir, je souhaiterais savoir pourquoi ce sont plus souvent les hommes que les femmes qui sont reconus PN? et en chiffre les proportions. merci

Sylviane Barthe Liberge 29.11.2016 20.31

Il y a autant de femmes que d'hommes PN. Mais, contrairement aux idées reçues, il y a peu de "vrais" PN.

Sylviane Barthe Liberge 29.11.2016 20.31

Il y a d'autres structures de personnalités qui s'en approchent, qui font tout autant de dégâts psychiques, mais ne sont pas des PN pour autant.

Voir tous les commentaires

Commentaires

19.07 | 16:54

Bonjour,

Il semble que la seule issue possible avec un pervers narcissique est la fuite..comment faire si il s'agit de sa maman? peut-on vraiment couper lien?

...
15.07 | 23:55

Bonjour je suis séparée de mon mari pour violence conjugale depuis février 2017.
Nous avons des enfants et je suis enceinte aidez-moi à trouver une solution mer

...
24.05 | 02:44

recherche aussi consults+échanges vécu avec victimes sur nord 94, centre 91, paris. dure depuis 10 ans evident depuis 5. Vise aussi enfants et autre proie

...
12.05 | 03:47

ressens même parfois l'envie de me venger car peu de gens m'ont soutenue, pour les autres il reste merveilleux. Comme si ma douleur n'était pas reconnue..😟

...
Vous aimez cette page